mercredi 28 janvier 2015

La Bande des Hautbois a voyagé en Italie à dos de libellule

La Bande des Hautbois était invitée samedi 17 janvier par le Festival "A dos de libellule" pour une heure de musique sur le thème de l'Italie.


BDH-Libellule
Concert au Festival "A dos de libelulle"
Le concept-même de ce festival, qui est organisé par une compagnie de théâtre nanterrienne (Le Rugissement de la Libellule) tous les ans depuis 2012 (avec une édition originelle en 2008), est de proposer une programmation multidisciplinaire ouverte sur les différentes cultures du monde.











Déjà en 2013 La Bande des Hautbois avait été invitée et avait joué un programme autour de musiques françaises, argentines et russes.
Si vous voulez revoir quelques images de ce concert ainsi qu'un extrait vidéo, rendez-vous ici !

Cette année, la compagnie avait demandé à La Bande un programme autour de l'Italie. Et parmi les 10 compositeurs choisis, seul André Campra n'était pas italien ! Mais la petite astuce qui autorisait sa présence au programme venait du titre de l'oeuvre : des extraits du Carnaval de Venise.

BDH


Le concert a débuté par la Toccata des Vêpres à la Vierge de Claudio Monteverdi. Cette oeuvre jouée par La Bande au grand complet, accompagnée d'un clavecin a servi d'introduction très solennelle.


C'est ensuite un double choeur qui était proposé, la Canzona Quarta de Giovanni-Battista Grillo. 

BDH-Double Choeur
La Bande des Hautbois placée en formation "Double Choeur"

Suivaient 3 pièces de Francesco Venturini : une Gavotte, un Adagio et un Menuet.


Au cours de ce concert, Leila, notre hautboïste mais également soprano, a interprété 2 oeuvres, accompagnée à chaque fois de petites formations. Tout d'abord des extraits de la Missa Dolorosa d'Antonio Caldara, puis le Domine Deus, extrait du Gloria d'Antonio Vivaldi.

BDH-Leila
Leila, soprano, accompagné d'un cor anglais

BDH-Leila2
Petite formation pour accompagner Leila dans le Christe d'Antonio Caldara

D'autres musiques jouées en petits ensembles étaient proposées : une Sonate d'Antonio Vivaldi pour 2 hautbois, basson et clavecin, ainsi qu'une Picciola Serenata d'Antonio Salieri, compositeur italien qui a fait toute sa carrière en Autriche.

BDH-Claude Villevieille
Claude Villevieille

Un autre moment intéressant de ce concert était la transcription d'un choeur habituellement chanté par des voix d'homme, pour un ensemble d'instruments de la famille du hautbois. Il s'agissait du Choeur des Chasseurs démocrates de Gioacchino Rossini. Le choix des instruments était tout à fait adapté et rarissime sur scène : 6 cors anglais, 2 hautbois barytons, 2 bassons et 1 contrebasson ! 
BDH-Cor anglais
Leila avec l'un des 6 cors anglais présents sur scène


Et avant de finir le concert par une "Bataille" d'Andrea Falconieri, la Battalla de Barabaso yerno de Satanas, la Bande des Hautbois proposait le célèbre thème du film "Le Parrain", musique composée par Nino Rota.




Pour finir ce billet, voici quelques portraits des musiciens lors de ce concert :

BDH-1
Le pupitre de basses de la Bande : 2 bassons et un contrebasson

BDH-2
Démonstration de contrebasson joué par PAB

BDH-3

BDH-4

BDH-5

BDH-6

BDH-7

BDH-8




Aucun commentaire:

Publier un commentaire