lundi 28 mars 2016

ABéCéDaire de La Bande des Hautbois (2/9) : D, E et F




Pour faire suite à notre série l'ABéCéDaire de La Bande des Hautbois entamée en novembre dernier, voici le deuxième chapitre avec les lettres D, E et F.


D comme Desmazures et Défi

Desmazures : Chouchou baroque de La Bande

Charles Desmazures, compositeur français baroque (1670 - 1736)
Compositeur et organiste de la Cathédrale de Marseille, il compose en 1702, une série de Suites : les Pièces de Symphonie, qu'il dédie à la Reine d’Espagne lors de sa visite dans la cité phocéenne. Le compositeur note lui-même que ces pièces « pourront servir également pour les Viollons, les Fluttes, Haubois et autres instruments » (sic).

Couverture de la partition "Pièces de Symphonie" de Charles Desmazures


Régulièrement exhumée et arrangée par notre rat de bibliothèque en chef Claude Villevieille, nous présentons régulièrement cette musique riche et inventive dans une version avec seulement les instruments de la famille du hautbois, les bassons et quelques petites percussions et parfois un clavecin.

Une suite en ut est d'ailleurs au programme du premier CD de La Bande, paru en 2001.


Présentation d'une de ses œuvres, avec sa signature !!
partition originale d'une de ses suites


avec une Passacaille, genre musical que nous aimons tant



Comme nous adorons aller à la rencontre de compositeurs que l'irréparable outrage du temps a rendu injustement méconnus, nous aurions également pu parler pour cette lettre D de Destouches, Desmarets, Desmatins...




Défi : Jouer du hautbois en est déjà un en soi ! 

Mais il s'agit d'une toute autre chose dont nous parlerons ici : si vous êtes un auditeur assidu ou même ponctuel de notre ensemble, vous n'êtes pas sans savoir qu'au cours des concerts, le chef présente toujours les oeuvres, les compositeurs et les instruments.


Et bien, lors des concerts des tournées estivales, un défi est lancé au chef par ses musiciens : placer des mots définis à l'avance dans son discours de présentation. Ils sont bien sûr en dehors de tout champ lexical se rapportant au hautbois ou même à la musique en général. Petits exemples pour vous donner une idée de l'ampleur de la tâche : ascomycète, mimi la petite souris, scorpion, pyramidal ou encore profiteroles au chocolat...


Si vous avez déjà remarqué quelques "curiosités" assorties de sourires des musiciens entre les morceaux, c'est que le chef a réussi son défi !! 



E comme Essoufflé et Erlebach

Essoufflé : greffe de poumons

Comme après avoir joué toute une Suite de Desmazures...



Erlebach : L'idole d'un jeune

Encore moins connu que Charles Desmazures (c'est dire !), Philipp Heinrich ERLEBACH (1657-1714) est un compositeur que nous avons pourtant joué plusieurs fois ! 

Contrairement à beaucoup de ses contemporains, Erlebach ne voyagea pas dans toute l’Europe et resta même Maître de chapelle dans la même cour ducale de Schwarzburg –Rudolstadt pendant 35 ans. Cela ne l’empêcha pas d’écrire en 1693 un Opus de Six Suites (ou Ouvertures) dans le meilleur style « à la française ».

Nous avons joué des extraits de sa 6° Suite lors de la tournée « Concert sans cravate » en 2005, puis de nouveau pour le « Concert mystère » dans la partie « le complot des anches doubles » en novembre de la même année à Montereau. Lors de ce concert, pour Erlebach le titre (détourné) que nous avions choisi était : les sol faux vont en enfer.



Affiche du Concert Mystère
partie du programme papier consacrée à Erlebach

Et il a aujourd'hui au moins un fan inconditionnel en la personne d'Arnaud, musicien de La Bande ! 






F comme Fondue au chocolat et Fischer


Fondue au chocolat : cérémonie de clôture

La fondue au chocolat est le traditionnel dessert de fin de tournée estivale. Y sont trempés : des fruits (faut bien finir les restes !), des marshmallows (là par contre, achetés tout spécialement pour l'opération) et parfois d'autres tentatives culinaires plus ou moins fructueuses.



Les ingrédients INDISPENSABLES à la réussite de votre fondue au chocolat


A l'attaque !!!


En bonus : LA recette de La Bande par Aline, extraite d'un Echo Perplexes, ancêtre papier de ce blog !


Fischer : le pêcheur de belles passacailles



 Johan Caspar Ferdinand FISCHER est un compositeur allemand à cheval entre les 17 et 18èmes siècles. Né en 1656 à Schönfeld en Bohème (actuelle République Tchèque), il est mort 89 ans plus tard (belle performance pour l'époque) en Allemagne.

Considéré comme l'un des meilleurs connaisseurs de la tradition musicale française par ses pairs contemporains, dont Bach, il a écrit une ribambelle de très jolies choses comme des suites avec chaconnes et passacailles, genres musicaux que, comme vous le savez, nous affectionnons tout particulièrement.








Ce compositeur "accompagne" La Bande depuis toujours car faisait partie du programme du tout premier concert en 1994 et nous le glissons régulièrement dans nos programmes comme en 2000 (Belfort, Alsace), 2007 (Nogent s/Marne, Neufmoutiers ou au Musée Carnavalet), 2012 (Viroflay et Paris)... 


Passacaille de la suite n°2 de Johan Fischer
"La Bande des Hautbois à la campagne", concert à Neufmoutiers le 9 juin 2007




Il a un homonyme avec qui on ne doit pas le confondre : Johann Fischer (1646-1720), un autre compositeur allemand qui n'a rien à voir.





Nous arrivons au terme de ces 4, 5 et 6èmes lettres de l'ABéCéDaire de La Bande des Hautbois.
G, H et I seront donc les invités du prochain épisode !



Anne & Jean-Baptiste

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à l'écriture, l'inspiration, les illustrations, ... de cette série de billets : 
Claude, Marina, PAB, Vincent...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire