mardi 30 mai 2017

L'Amour du hautbois chez Bach




 Notre avant-dernier concert de la saison aura lieu le 17 juin prochain à l'Oratoire du Louvre (Paris - 1er) autour de J. S. Bach.


Ses œuvres pour orchestre font déjà une belle part au hautbois. Soliste ou en trio dans deux des six Concertos Brandebourgeois, en duo ou en trio dans trois des quatre Suites d’orchestre, sans oublier les Concertos pour violon et hautbois, pour hautbois d’amour et plusieurs Sinfonia … mais c’est surtout dans les œuvres vocales que cet amour pour le hautbois se révèle pleinement.


jeudi 4 mai 2017

Embarquement immédiat

Dimanche matin, 30 avril 2017, de bonne heure et de bonne humeur, la Bande des Hautbois est en route pour une nouvelle aventure.

 
Nous sommes tous fin prêts, nous allons embarquer à bord du vaisseau "Musicora 2017" accosté pour quelques jours à la "Grande Halle de la Villette".

mercredi 22 mars 2017

Rencontre à la médiathèque de Châtillon


 

La médiathèque de Châtillon organise régulièrement des présentations d’instruments en partenariat avec le conservatoire. En février, c’était le tour du hautbois. 
Pour ce concert-présentation, Claude Villevieille, également professeur au Conservatoire de Châtillon en plus de diriger notre illustre ensemble, s’est entouré de quelques uns de ses élèves que nous avions déjà rencontrés lors des concerts chevaleresques, et de quelques complices de La Bande.


dimanche 5 mars 2017

Comment ne pas se faire pigeonner lors d'un déménagement ?

photo d'illustration !
Quel est le lien entre un pigeon et un déménagement?

Aucun... ou presque ! 

Depuis ses origines (ça remonte à 1994 tout de même !) l'association Bémols Perplexes stockait sa bibliothèque de partitions (ça se compte en milliers de pages...), ses éléments de décors et autres archives administratives dans un local bien peu pratique, un box de garage d'immeuble...


Le 21ème siècle étant déjà arrivé depuis 16 ans, il était temps d'agir.

lundi 2 janvier 2017

Erik Satie et sa "belle excentrique"

Depuis 2008 et la tournée "Concerts moulés à la louche" en Normandie, La Bande des Hautbois possède un arrangement de "La belle excentrique" d'Erik Satie.


Cet arrangement a été réalisé par Arnaud Barre, l'un des membres très actif de La Bande.  

  
Tournée en Normandie - 2008 (Arnaud est le 3ème en partant de la gauche)



Cette partition vient d'être éditée il y a quelques mois seulement aux Editions Delatour-France, dans la Collection "Les bandes de hautbois" que supervise Claude Villevieille.



 
1ère de couverture de cet arrangement - Editions Delatour-France


Mais parlons donc un peu maintenant de l'homme au chapeau noir et à la barbichette.


 
Erik Satie


 
Erik Satie, né à Honfleur le 17 mai 1866 et mort à Paris le 1er juillet 1925, est un compositeur et pianiste français.   

En 1879, il entre au Conservatoire de musique. Jugé sans talent par ses professeurs, il est renvoyé après deux ans et demi de cours avant d’être réadmis à la fin de l’année 1885.


En 1887, il s’installe à Montmartre et compose ses quatre Ogives pour piano, dont les partitions ne font apparaître aucune barre de mesure, caractéristique qui sera réutilisée pour de nombreuses autres compositions.


À cette époque commence une longue amitié avec plusieurs poètes, comme Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine ou le poète romantique Patrice Contamine. En 1888, il compose ses trois Gymnopédies pour piano. 






Dans les années 1890, il fait la connaissance de Claude Debussy et rencontre Maurice Ravel. En 1897, ses moyens financiers ayant fondu, il s’installe à Arcueil.


Il s'inscrit en octobre 1905 à la Schola Cantorum de Vincent d’Indy pour y étudier le contrepoint classique.


En 1915, il fait la connaissance de Jean Cocteau avec qui il commencera à travailler à partir de 1916, notamment sur le ballet Parade. Tous deux seront les pères spirituels du Groupe des Six, créé en 1920. C’est d’ailleurs cette même année qu’il compose « La belle excentrique ».


Le 1er juillet 1925, Erik Satie meurt sur son lit d’hôpital à l’âge de 59 ans.






A noter que si vos pérégrinations dominicales ou estivales vous mènent un jour à Honfleur, arrêtez-vous absolument au  Musée Erik Satie, dans sa maison natale.
Beau musée qui reflète parfaitement l'originalité insolite du compositeur et de sa musique.

Maison Satie à Honfleur dans le Calvados


Intérieur de la Maison Satie

Autre véritable coup de cœur de Claude Villevieille, littéraire cette fois : Les pêcheurs d'étoiles, le dernier roman de Jean-Paul Delfino (éditions LePassage - 2016)).
Ce roman relate une nuit d'errance de Satie avec Blaise Cendrars dans le Paris de 1925, et d'une kyrielle de rencontres avec Cocteau, Chagall, Modogliani, Chaplin... 


Mais parlons aussi un peu de l'œuvre qui fait l'objet de ce billet, "La belle excentrique" : 
 
Acte de déclaration à la Sacem



Pièce musicale en quatre mouvements, commandée par Caryathis (alias Elise Jouhandeau célèbre danseuse de music-hall) pour une soirée au Théâtre du Colisée.
Il en existe trois versions : Orchestre et piano conducteur, Quatre pièces pour piano quatre mains (support de l’arrangement pour la Bande des hautbois) et une partition pour piano seul dont il ne reste que deux mouvements.
Le succès a été immédiat et La Belle Excentrique fait partie encore aujourd’hui des pièces les plus connues de Satie.


Durant les années 1970 le mouvement « La grande ritournelle » était utilisé comme générique de l’émission « Le petit rapporteur de Jacques Martin ».


Dans une lettre à Darius Milhaud du 19 août 1920, Satie à propos de La belle excentrique écrivait : « Je suis très content de ce « truc ». En l’écrivant, je me suis bien amusé, beaucoup même. »


A l’écoute de cette pièce on sent bien qu’il s’est effectivement amusé ; dès le sous-titre « Fantaisie sérieuse » on retrouve un bel oxymore… dont le compositeur - non sans humour -  truffe habituellement ses partitions. L’ensemble de cette œuvre est une imitation du style music-hall.

Les quatre mouvements sont : Grande Ritournelle, Marche franco-lunaire, Valse du mystérieux baiser dans l’œil, Cancan Grand-Mondain.


La grande ritournelle avait fonction d’interlude entre chaque mouvement pour permettre à la danseuse de changer de costume.


Sur la partition de piano quatre mains de certaines éditions, une partie de clarinette basse optionnelle est indiquée ; elle est dans l’arrangement pour la Bande des hautbois interprétée par le hautbois baryton.

 
Extrait de la partition (Editions Delatour-France) avec une partie pour hautbois baryton (baritone - 6ème ligne)



La bande a joué plusieurs fois cette œuvre en concert : tournée normande en 2008 (création de cet arrangement), à Champignelles (89) et à Colombes en 2011 et enfin à Nanterre (Festival à dos de libellule) et à Palaiseau en 2013.


La belle excentrique à Colombes en 2011, avec accessoires de mode pour l'occasion




Et maintenant quelques mots sur Arnaud, l'auteur de l'arrangement :



 
Arnaud Barre au cor anglais, en 2012

Professeur d'éducation musicale et de chant choral, agrégé de musique, spécialisé dans l'enseignement auprès des enfants en situation de handicap. Il pratique le hautbois depuis 2004 et participe à l'ensemble « La Bande des Hautbois » dirigée par Claude Villevieille depuis 2005.


Pour terminer ce billet avec le sourire, voici quelques citations d’Erik Satie : 


- "Toute ma jeunesse on me disait: Vous verrez quand vous aurez 50 ans. J'ai 50 ans. Je n'ai rien vu."


- "Conseils: Ne respirez pas sans avoir, au préalable, fait bouillir votre air."


-"Le piano, comme l'argent, n'est agréable qu'à celui qui en touche."


-"S'il me répugne de dire tout haut ce que je pense tout bas, c'est uniquement parce que je n'ai pas la voix assez forte."


-"Sachez que le travail ... c'est la liberté... - ... la liberté... des autres... - Pendant que vous travaillez, ... vous n'ennuyez personne ..."


-"Avant d' écrire une œuvre, j'en fais plusieurs fois le tour, en compagnie de moi-même."


-"Si vous voulez vivre longtemps, vivez vieux."

A bon entendeur...




Arnaud Barre et Claude Villevieille

La partie sur l'oeuvre "La belle excentrique" a été écrite d’après l’ouvrage Erik Satie de Jean-Pierre Armengaud - 2009 - Editions Fayard.

Crédit images : Bande des Hautbois, Editions Delatour France,  Wikipedia et Gallica